Livre d'or
Image aléatoire
Galerie
Newsletter


Archives

 
Rss François Venesoen, disparu du Jour J

François Venesoen est né à Anvers le 19 octobre 1920. Il entre à l'Aéronautique militaire belge comme élève pilote de la 80ème promotion mais il échoue (25 mai 1939). Pour voler malgré tout, il devient mitrailleur et se retrouve à Nivelles au deuxième groupe du deuxième Régiment de Chasse. Lorsque la Belgique est envahie il se replie en France et lorsue Pétain demande l'armistice, il s'échappe vers l'Angleterre où il arrive le 23 juin 1940.

Le 19 août il est intégré comme mitrailleur au Squadron 235 de la R.A.F. S'il a choisi, contrairement à d'autres compatriotes, de rester mitrailleur, c'est pour voler tout de suite. A ce titre il est l'un des 29 Belges a avoir participé à la Bataille d'Angleterre. Ses missions consistent alors en des patrouilles côtières. lorsqu'il rejoint le Squadron 272, sa demande pour devenir pilote est acceptée et il va donc suivre l'entrainement au sein du 13th SFTS. Commissionné pilote à l'issue de cette formation, il rejoint le Squadron 350 qui est une escadrille Belge rattachée à la Royal Air Force. Il obtient ses premières victoires au cours de l'opération de Dieppe, le 19 août 1942, au cours de laquelle il abat deux FW 190 ( Opération Jubilee )

Il reçoit la haute décoration britannique la DFC ( Distinguished Flying Cross ) début 1943, il passe au Squadron 610. Il revient ensuite comme commandant de Flight au Squadron 350. C'est là que sa destinée va s'accomplir de manière tragique le 6 juin 1944.

On peut imaginer la joie qu'il éprouve en survolant les plages du débarquement! Enfin, la lutte devant amener la libération du pays qu'il a quitté depuis quatre ans a commencée...
Cette joie, hélas, sera de courte durée puisque des ennuis de moteur le contraignent à sauter de son avion. Son ailier le voit tenter de grimper à bord de son dinghy et alerte les secours. Il ne sera jamais retrouvé

Une tombe symbolique porte son nom à la pelouse d'honneur, dédiée à l'aviation de la guerre 39/45, à Evere / Bruxelles.
Outre ses victoires de Dieppe, il a encore obtenu trois victoires homologuées et a endommagé 2 autres appareils ennemis.
Il est aussi titulaire de la Croix de Guerre belge.
François Venesoen était âgé de 24 ans

( Source: Article de M. Marc Artiges et publié avec son aimable autorisation )

( Crédit photos: © Shannon Blosser-Salisbury from the Pamela Webb Venesoen Collection )



Le sergent François Venesoen




François et Pamela, son épouse




François (avec son chien Snuffy) en compagnie de son ami Léopold Heimes




François "Sus" Venesoen en civil




"Sus" Venesoen au repos

 
 
Note: 5
(2 notes)
Ecrit par: prosper, Le: 28/05/11


Scroll
Scroll