Livre d'or

Par Bauwens




Le canal de Schipdonk , officiellement appelé , Dérivation de la Lys .
Le canal de Schipdonk traverse la province de Flandre orientale et l [Suite...]

Livre d'or

Image aléatoire
Galerie
Newsletter


Archives

 
Rss Flying Officer Paul J.N. EVRARD



Paul EVRARD est né à LIEGE le 9 septembre 1920. Après des humanités latines-mathématiques à l'Athénée Royal de LIEGE de 1932 à 1938, il entre à l'Université de LIEGE, en Faculté de Chimie, et y reste jusqu´en mai 1940.
A la déclaration de la guerre, Paul EVRARD se rend dans le Sud de la FRANCE. A Saint-Jean-de-Luz, il parvient à embarquer clandestinement a bord d'un transport de troupes polonais en direction de l'Angleterre. Il y rejoint les Forces Belges et commence à suivre les cours pour futurs officiers d'artillerie.
Vers la mi-41, il demande et obtient son transfert à la RAF. Son entraînement en vol débute en janvier 1942, et se déroulera sans problèmes. Il part ensuite pour le CANADA, où il entame la seconde partie de son entraînement sur Harvard. Breveté pilote le 23 septembre 1942, il est promu Pilot Officer à la même date et rentre en ANGLETERRE le 4 novembre. II y poursuit une formation intensive sur Miles Master II.
Le 13 avril 1943, il est muté au 610 "County of Chester" Squadron, basé à l´époque à WESTHAMPNETT, en compagnie de deux autres belges, le Pilot Officer MASKENS et le Sergent LIBERT. Le 610 Squadron est équipé de Spitfires Vb et Vc. Le 20 avril 1943, le P.O. EVRARD effectue sa première patrouille opérationnelle. Au cours du mois de mai, Paul participe à une dizaine de missions de patrouille.
Le 20 mai, il est commissionné au grade de Flying officer.
Le 21 mai, un pneu éclate au cours d'un atterrissage et l´avion passe sur le dos. Paul est admis au Royal Cornwall Infirmary à TRURO pour soigner une légère fracture de la colonne vertébrale.
Le 13 septembre, le F.O. EVRARD, remis sur pied, rejoint le 610 Sqn qui, sur ces entrefaites, a fait mutation pour BOLT HEAD.
Paul est manifestement heureux de retrouver son escadrille après une absence de près de quatre mois et reprend les opérations. Le 4 novembre, un an jour pour jour après son retour du CANADA, Paul accomplira sa dernière mission de guerre.
Il fait partie d'une section de quatre avions chargés de retrouver un pilote abattu en mer et de diriger sur lui les moyens de sauvetage de I'Air Sea Rescue. Le décollage a lieu en fin d'après- midi. La section commence une "square search" a très basse altitude en "battle formation". Au cours d'un virage, Paul EVRARD, probablement aveuglé par le soleil, touche l´eau de son aile et disparaît dans une gerbe d´écume.
Le F.O. EVRARD est resté prisonnier de son avion qui lui servira de tombe.



Sources Iconographiques et bibliographiques:
http://www.vieillestiges.be/fr/bio/11
 
 
Note: 5
(2 notes)
Ecrit par: prosper, Le: 31/03/21


Scroll
Scroll