Livre d'or
Image aléatoire
Galerie
Newsletter


Archives

 
Rss Le Lieutenant aviateur, baron Marc Gendebien.


Lieutenant aviateur Marc Gendebien, pilote de chasse de la R.A.F., tombé glorieusement pour la Patrie à Amersfoort (Pays-Bas) le 19 novembre 1944.



Marc GENDEBIEN est né à Acoz le 10 octobre 1912. Apres ses humanités à l'école abbatiale de Maredsous, il poursuit de brillantes études de droit. Il prend une part active dans la vie du jeune barreau de Bruxelles et collabore avec compétence et dévouement à différents travaux juridiques.
Au Régiment des Guides où il effectue son service militaire en 1933, il devient rapidement un excellent cavalier. Lors de la mobilisation, il est rappel6 au Groupe Cycliste de la 17e Division d'Infanterie, cantonné à Courtrai.
En permission le 10 ma1, il rejoint le jour même son unité à Lanaken, et est chargé de la liaison entre son groupe et l‘Etat-major de la Division puis du Corps d'Armée.
Apres la capitulation, il s'échappe pendant son transfert en camion afin d'éviter le camp de prisonniers de guerre.
De retour à Bruxelles, Marc Gendebien s’occupe d'abord du ravitaillement et parvient à organiser un réseau local de l'Intelligence Service, par poste émetteur, il guide I‘atterrissage d'avions anglais qui amènent des agents de Londres et emportent des Belges.
En 1941, il accepte une nomination au poste de Commissaire d'arrondissement à Namur. Ses amis le font entrer dans le fameux service "Zéro" de I‘espionnage anglais. Prenant de plus en plus conscience des dangers du nazisme, il décide de partir pour I‘Angleterre. Le 4 août l94l, avec deux amis, il franchit les Pyrénées, cherchant à gagner le Portugal.


Via Gibraltar, ils débarquent à Greenock en Ecosse, début janvier 1942. C'est à ce moment que Marc Gendebien décide d'entrer dans I‘aviation et reçoit en Angleterre les premiers rudiments d'une instruction qu'il complètera au Canada pendant 10 mois.
A la fin 1943, il décroche son brevet de "Pilot Officer''.
Rentre en Angleterre, il est affecté à la 349° escadrille, unité composée essentiellement de pilotes belges et équipée de Spitfire. Il participera à diverses opérations d'attaques au sol et entre autre à l'opération de débarquement sur l’île de Walcheren.
Le 19 novembre 1944, I ‘escadrille reçoit l'ordre de bombarder le pont-rail de Lindert, près d'Amersfoort aux Pays-Bas.
Douze appareils participent à la mission et piquent I‘un après I‘autre sur l'objectif.
Le lieutenant Gendebien est le dernier de la formation. Touché par la flak, son appareil s'écrase prés de I‘objectif.
Il est porté disparu et pendant cinq mois sa famille espère anxieusement. Hélas ! En avril 1945, la Croix-Rouge allemande avertit laconiquement la R.A.F. que le lieutenant aviateur Marc Gendebien avait été abattu.


Sources:
https://www.vieillestiges.be/files/vtb-magazines/3-1998.pdf
https://www.maisondusouvenir.be/marc_gendebien.php

 
 
Note: 5
(1 note)
Ecrit par: prosper, Le: 31/01/22


Scroll
Scroll