Livre d'or

Par Bauwens




Le canal de Schipdonk , officiellement appelé , Dérivation de la Lys .
Le canal de Schipdonk traverse la province de Flandre orientale et l [Suite...]

Livre d'or

Image aléatoire
Galerie
Newsletter


Archives

 
Rss Justicier de Paul COLLIN. Arnaud FRAITEUR



Justicier de Paul COLLIN. Arnaud FRAITEUR est un résistant belge, né à Ixelles le 23 mai 1924 et mort au Fort de Breendonk le 10 mai 1943.
Arnaud Fraiteur effectue ses études secondaires à l’Athénée Royal d'Ixelles.
Il s’inscrit ensuite comme étudiant à l’Université de Liège où il réussit avec succès l'examen d'entrée aux études d'ingénieur civil. En mai 1940, l'invasion de la Belgique par l'Allemagne nationale-socialiste met fin à son cursus universitaire. L’Université de Liège suspend les cours, tout comme l’Université libre de Bruxelles le 24 novembre 1941
Il adhère en 1941 à l'Armée belge des Partisans (Partisans armés). Il rejoint une unité bruxelloise spécialisée dans la lutte contre la collaboration intellectuelle. Cette unité comprend un grand nombre de jeunes proches de l'Université libre de Bruxelles. Il participe à plusieurs actions, dont l'assassinat du journaliste et critique d'art Paul Colin, directeur et rédacteur en chef du quotidien Le Nouveau Journal, qu'il avait créé en 1940 pour diffuser ses idées de collaboration avec l'occupant allemand. Le 13 avril 1943, en compagnie d'André BERTULOT et de Maurice RASKIN, il abat Paul Colin et son garde du corps Gaston Bekeman dans la librairie située 87 rue de la Montagne à Bruxelles, au-dessus de laquelle se trouvent les bureaux du "Nouveau Journal". RASKIN et BERTULOT, qui ont couvert la fuite de FRAITEUR, sont rapidement arrêtés, mais Arnaud FRAITEUR parvient à s'enfuir.




Paul Colin, journaliste-directeur du Nouveau Journal et de Cassandre, figure clé de la presse collaboratrice




Funérailles de Paul Colin et de Gaston Bekeman, organisées en grande pompe par l’occupant.



L’affaire à l’époque fit grand bruit, à la fois dans la population, qui vit dans l’exécution de Paul Colin le juste châtiment d’un criminel, et dans les milieux de la collaboration qui perdait un chef de file
Quoique l'attentat ne concerne que des ressortissants belges, les autorités allemandes s'emparent immédiatement du dossier, montrant par là l'importance qu'elles accordent à la personne de Paul Colin. La Feldgendarmerie, la Geheime Feldpolizei et la Gestapo descendent sur les lieux de l'attentat. L'occupant garde à sa disposition André BERTULOT (arrêté le jour même) et Maurice RASKIN (arrêté le lendemain). La police et la justice belges sont ainsi dessaisies du dossier. Arnaud Fraiteur est rapidement identifié grâce à la plaque d'immatriculation du vélo qu'il a abandonné sur place. La maison familiale est mise sous surveillance le soir même. Arnaud FRAITEUR, en fuite, ne rentre pas chez lui et se cache à Uccle chez des amis de ses parents tandis que le réseau Zéro, avec l'aide du réseau belge de France ALI, dirigé par Joseph DUBAR, organise son évacuation vers l'Angleterre. Le réseau Zéro fait appel à un chauffeur du ministère des Colonies pour conduire Arnaud FRAITEUR vers la France. Mais le chauffeur, aidé du directeur qui remplace Paul Colin à la tête du "Nouveau Journal", le dénonce aux autorités allemandes, ce qui permet à la Gestapo de l'arrêter le 19 avril à quelques kilomètres de Halle, sur la route qui le conduit vers la frontière française. FRAITEUR, RASKIN et BERTULOT sont condamnés à mort après un simulacre de procès devant le Conseil de Guerre de l'Oberfeldkommandantur à Bruxelles.




Trois membres de la résistance, les partisans Fraiteur, Raskin et Bertulot, durant leur procès par la justice allemande.


(Photo CegeSoma, collection Arnaud Fraiteur, n° 31482)



Ils sont exécutés par pendaison au Fort de Breendonk le 10 mai 1943
Enterré dans un premier temps au Tir national à Bruxelles, le corps d'Arnaud Fraiteur est exhumé le 7 juin 1945 pour être inhumé dans le caveau familial du cimetière de Saint-Gilles.



Sources bibliographiques:
http://bel-memorial.org/tribute/tribute_1.php?INDIVIDUALS_ID=10707&RECOUP=10707
Sources Iconographiques:
https://histoires-ixelles.blog/2017/09/19/1943-arnaud-fraiteur-resistant/
http://www.cegesoma.be/cms/index_fr.php?article=3047
https://www.belgiumwwii.be/belgique-en-guerre/personnalites/paul-colin.html
 
 
Note: 5
(2 notes)
Ecrit par: prosper, Le: 01/12/18


Scroll
Scroll